AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LE FILM...LE CHANDELIER ET LE FERRAILLEUR

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
breitou

breitou


MessageSujet: LE FILM...LE FERRAILLEUR ET LE CHANDELIER...5/1/   Jeu 10 Déc - 16:42



COMPOSITION MICHKA.



Chapitre 5/1.

Cinq minutes, plus tard, le papa de Sébastien, Monsieur Antoine Soussine, accepte de recevoir Monsieur Maurice Haccoun, pour le lendemain après midi.
Maurice fait un second rêve .

Il revoit la MENORA, toujours allumée. Elle est posée sur une table et autour de la table, ils distinguent des formes, un homme qui semble être un rabbin qu’il devine à sa longue barbe, il tient un calice, un jeune enfant est debout prés de lui, deux dames portent un foulard, une jeune femme tient un bébé dans ses bras et là durant son rêve, il revoit les flammes des bougies redoublées d’intensité et venir vers lui. Il comprend que ce décor vivant mais virtuel n’est autre qu’une représentation d’un Kidouch du vendredi soir. Une famille orthodoxe juive qui prie.
Il n’a aucun doute et il date l’événement, d’après l’horloge qu’il a vue accrochée au mur dans son rêve, dés années 1940/45. Durant la SHOA.


Convaincu du spectacle, et surtout convaincu que ces deux rêves ne sont pas le fait du hasard, il se lève tout en repoussant la jambe pesante de sa femme Hélène qui prenait appuie sur sa hanche.

‘…Où vas-tu encore Maurice…?’
‘…Voir le coffre…!’
‘…Recompter ton argent dans le noir… ?’
‘…Non… ! Voir La Menora… !’
‘…Encore elle, mais enfin, elle te fait perdre le sommeil on dirait… !’
‘…Dors, ok, il est encore tôt… !’

Maurice s’habille d’un peignoir et va inspecter sa Menora.
Sous le coup du rêve, il oublie la combinaison du coffre.
Il énumère machinalement le code tout en tournant la petit roue du cadran numéroté mais en vain.


A Suivre.